La Martinique, une île incontournable à découvrir

La Martinique couvre une superficie de 1080 km², soit les deux tiers de la superficie de la Guadeloupe, avec une longueur maximale de 70 km et une largeur maximale de 30 km. S’il s’agissait d’un signe zodiacal, ce serait sans aucun doute le Scorpion ascendant Bélier. La densité démographique de la Martinique est environ trois fois supérieure à celle de la France. Le nord a une densité relativement faible par rapport au sud où les zones démographiques les plus importantes se regroupent. Fort-de-France est la ville à la plus forte densité en Martinique.

Les différentes régions de la Martinique

Les mornes (petites collines), les pitons du Carbet et le volcan de la Montagne Pelée, qui culminent à 1397 m, donnent à l’île un relief qui peut être divisé en trois régions :

Le nord

Avec une végétation tropicale, une nature spectaculaire (gorges, canyons,…), des montagnes (Pitons du Carbet, montagne Pelée), le nord offre de belles promenades pour les randonneurs dans les vastes étendues du Parc Naturel Régional de Martinique (PNRM), au milieu de forêts luxuriantes et des rivières apaisantes.

Le sud

Le sud de la Martinique est un lieu riche et diversifié, avec des baies et des criques nichées dans les célèbres plages, une mangrove dense et protégée et quelques mornes, dont la montagne du Vauclin. Certaines communes du sud offrent des lieux uniques à visiter: les Trois-Ilets, les Anses-d’Arlet et Diamond à l’ouest, Sainte-Anne, Sainte-Luce et Le Marin à l’est.

Le centre

Avec la plaine du Lamentin, on y trouve les deux plus grandes villes : Fort-de-France (ville principale) et Le Lamentin (aéroport). Ces villes concentrent plus du tier de la population de la Martinique.

La Martinique possède une richesse végétale très diversifiée

Les fleurs, les plantes, les arbres, la richesse des sols et le climat tropical favorisent la végétation luxuriante : Bougainvilliers, Flamboyants, Alamandas, Balisiers, Anthuriums, Fromagers, Figuiers maudis, Bambous, Cocotiers, Canne à sucre … Les botanistes ont tenté en vain d’introduire des espèces tropicales en Europe mais ont reconnu que la Martinique avait un sol privilégié, inégalable sur le continent européen. La végétation de l’île est très diverse. Le contraste entre les sols près du niveau de la mer et les sommets est particulièrement étonnant. En effet, il pleut huit fois plus au sommet de la Montagne Pelée qu’à Sainte-Anne, dans le sud de l’île. Si les plages sont réservées à la contemplation de l’azur, la végétation se densifie avec l’altitude. Sous le couvert de grands arbres tropicaux, filtrant la lumière, des bégonias et des fougères tapissent le sol. Les magnifiques balisiers (Heliconias) possèdent des fleurs très colorées et d’une forme unique dans le monde végétal. Ici, ils sont produits en grande quantité sur les marchés locaux ainsi que pour l’exportation vers les grands ateliers d’art floral français ou américains.

La faune terrestre de la Martinique

La faune terrestre en Martinique est moins diversifiée que celle existant dans le milieu aquatique ! La Martinique n’a pas beaucoup de gros animaux terrestres. En Martinique, de nombreuses espèces ont disparu ou sont en voie de disparition. D’autres animaux importés se déplacent en Martinique au détriment d’espèces indigènes endémiques. La Martinique et, plus généralement, les îles des Petites Antilles, comptent certes peu d’animaux terrestres … mais la plupart sont endémiques de la région.