Basse-Terre, la capitale de  Karukéra

Cette ville, du même nom que l’une des îles principales de la Guadeloupe, est la capitale administrative de l’île au papillon. Sa petite superficie (5,78 km2) ne l’empêche pas d’être un pôle culturel incontournable de la Guadeloupe. Située au sud-ouest de l’aile gauche du papillon guadeloupéen, cette ville se trouve enclavée entre la Soufrière et la mer des Caraïbes.

Une histoire riche en rebondissement

Reconnaissant la valeur de cette île, les amérindiens la peuplèrent durant de nombreuses décennies. Après l’arrivée des premiers colons en 1635, Basse-Terre fût fondée par Charles Houel, en 1643, alors devenu propriétaire terrien de la région. Elle devint l’une des plus grandes et anciennes villes de l’île ainsi que sa capitale. Plusieurs fois prise par les Anglais et siège de conflit entre Français même, elle connut aussi des moments plus difficiles lors de catastrophes naturelles, ce qui lui fit perdre de sa prépondérance par rapport à sa rivale Pointe-à-Pitre. D’ailleurs, encore récemment en 1976, à cause de la reprise d’activité du volcan la Soufrière, la ville fut évacuée vers Grande-Terre, où des centaines d’habitants y sont restés jusqu’à aujourd’hui. De plus, son relief montagneux ne lui permit pas de développer beaucoup son économie autour de la culture de la canne à sucre. Néanmoins cette ville reste le chef-lieu de l’île de la Guadeloupe et occupe une place prépondérante. Son économie se tourne maintenant vers le tourisme.
Point culture : son nom a pour origine un mot de vocabulaire marin. Il signifie “terre protégée des vents”.

Rencontre avec l’histoire de “l’île aux belles eaux”

La visite du Fort Delgrès, appelé auparavant Fort Saint-Charles, vous en dira énormément sur l’histoire de cette ville et de cet acteur célèbre de l’anti-esclavagisme Louis Delgrès. Le fort fut construit au XVIIe siècle pour défendre l’île des envahisseurs Anglais. Il est connu aussi pour le conflit qui opposa Louis Delgrès, en 1802, au général militaire de Napoléon Bonaparte, venu rétablir l’esclavagisme. Depuis ce fort, vous pourrez admirer la ville et son relief montagneux ainsi que son panorama dominant sur la mer des caraïbes.

De plus, la ville Basse-Terre regorge de monuments classés historiques comme son église, la Maison Chapp, construite en pierre volcanique et une des plus anciennes constructions de la ville,….. La Maison du Patrimoine, située rue Baudot, propose de nombreuses visites guidées de la ville autour de différents thèmes culturels.

Le Jardin de Beauvallon, aménagé sur l’ancienne habitation Montbazin, vous propose une balade tranquille à travers la faune de l’île Guadeloupe et le son étonnant des perroquets en liberté dans le jardin.

La visite du célèbre marché de Basse-Terre, haut en couleur, lors de votre circuit Guadeloupe, est incontournable. Les marchands se trouvant sous les halles, vous proposent des produits locaux : épices, fruits, légumes, piment,……Une balade en fin d’après-midi sur le front de mer aménagé, vous permettra de profiter du soleil couchant sur la mer des Caraïbes ainsi que la vue exceptionnelle sur la Soufrière.

Enfin, un petit détour plaisir pour une dégustation de rhum guadeloupéen à la distillerie de Bologne à la sortie de la ville. Cette plantation située sur les pentes de la Soufrière, datant du XVIIème siècle, produit aujourd’hui grâce à son usine un rhum goûteux et exceptionnel. Fait marquant, cette plantation fut le lieu de naissance du Chevalier Saint-Georges, métisse, fruit de la relation d’une mère esclave et du maître de la plantation. Très connu parmi l’aristocratie française de l’époque, il développa de nombreux talents qui construisirent sa renommée sur l’île de la Guadeloupe.

Basse-Terre, le coeur de l’histoire de l’île Guadeloupe !