A propos

Skyzup – Immersion 360°

Prenez de la hauteur avec Skyzup et visitez la Martinique comme vous ne l’avez jamais fait! Survolez la côte, les plages, les sentiers, les falaises… Partez à la découverte des secrets Caribéens du bout des doigts.

Vous cherchez une belle plage avec tous ses restaurants? Les plus beaux hotels et commerces? Bientôt vous le pourrez. Immersion complete grace à des vues panoramiques 360° aériennes. Des images réalisées par Drone Caraïbes.

Faite de la tour de la Martinique grâce a un circuit interactif compatible smartphone & tablette. Essayez!

Robin Lelièvre et Philippe Humeau ont initié Skyzup en 2014.

Qui sommes nous?

D’où vous est venue l’idée de Drone Caraibes ?

Robin Lelièvre. J’ai comme Philippe un parcours assez atypique. Après mon bac en France, je suis par apprendre l’anglais en Angleterre pendant un an. Je suis ensuite allé faire une école de commerce en Asie. Puis j’ai travaillé pour des marques de luxe (joaillerie) avant de rentrer dans le monde de la production audiovisuelle. C’est là que j’ai compris l’importance de la communication autour de l’image, le développement web, le marketing web et les réseaux sociaux. Au bout de cinq ans, je suis rentré en métropole et c’est là que j’ai rejoint Philippe et les drones en Martinique.

Pour devenir pilote de drone professionnel, faut-il des qualifications particulières ?

R.L. Les pilotes doivent être qualifiés pour voler et nous le sommes. Actuellement, la DGAC demande qu’un pilote de drone ait le théorique ULM qui va bientôt évoluer vers le théorique Drone. Ce sera un examen spécifique pour connaître les règles de l’air : qu’est-ce qui peut voler, comment voler, qui a l’autorisation de voler et tout ce qui concerne l’espace aérien. Avec des drones, nous sommes en dessous de tout ce qui vole (aéronefs habités). Nous restons en-dessous de 150m d’altitude. Après, il y a des croisements aux abords des aéroports, des zones de posée et les autres endroits où les aéronefs habités peuvent interagir avec nos drones et c’est là que les autorisations de vol sont spécifiques et particulières.

La zone de 18km autour de l’aéroport est-elle problématique en Martinique ?

R.L. Sur un territoire comme la Martinique, c’est un peu contraignant. C’est un petit territoire et il ne nous reste nalement pas beaucoup de place. Il y a la montagne Pelée et le nord en général qui est très accidenté et c’est donc compliqué pour nous d’opérer dans ces zones-là. Nous sommes en contact régulier avec la DGAC et la DSAC qui font en sorte que nous puissions travailler dans de bonnes condi ons. La procédure de demande d’autorisa on de vol prend un peu de temps mais est indispensable pour la sécurité des personnes.

Quels sont les avantages et les inconvénients principaux du drone par rapport à l’hélicoptère ?

R.L. La proximité est un atout majeur. Un drone peut évoluer dans des zones qu’aucun autre appareil ne pouvait auparavant. Nous pouvons survoler des choses que l’hélicoptère ne peut pas survoler. L’autonomie (15 minutes) est encore une contrainte, mais les evolu ons technologiques vont rapidement corriger ce e limita on. L’hélicoptère se déplace sur de longues distances tandis que nous opérons autour d’un point fixe. Nous avons un avantage de coût, de proximité et d’opérabilité.

Aujourd’hui vous êtes peut-être moins visibles que d’autres concurrents ?

R.L. Nous voulons être jugés par la qualité de notre travail et notre réac vité. Quand on nous contacte, nous répondons dans les quelques minutes ou quelques heures aux demandes et nous sommes là, nous sommes présents et nous fournissons un travail sérieux. C’est aussi un budget de communiquer. Il y a des moyens gratuits comme les réseaux sociaux et il y a des op ons plus complètes payantes. Ce sont des choix de débloquer des budgets pour cela. Notre site est la base de notre o re et quand les gens le visitent, ils voient ce dont nous sommes capables.

Vous avez plusieurs offres intéressantes. Est-ce que la demande suit ces offres-là ou est-ce qu’elles ont du mal à trouver preneur ?

R.L. Je pense que les gens ne sont pas informés de ce qu’il est possible de faire en drone et c’est là le vrai dé pour nous: montrer et communiquer ce que nous sommes capables de faire et la qualité que nous sommes en mesure de fournir. Mais, pe t à pe t, les clients nous recommandent et retravaillent avec nous parce qu’ils comprennent l’intérêt et la valeur ajoutée que leur apportent nos prestations.

Interview de Robin Lelièvre par Julia Tefit

Création en 2014

Création en 2017